États d’âme à Nar Shaddaa

Un scénario pour Star Wars D6

États d’âme à Nar Shaddaa

Une once de liberté

Un scénario pour Star Trek 2254. Jerem-Dishtrax

 

Les règles de ce JDR ainsi qu’un scénar d’intro sont disponibles gratuitement sur le site de jeepeeonline

 

Une once de liberté

Cold Bear

Ça faisait longtemps qu’on avait pas posté un scénar, alors en voici pour un ZCorps.

Cold Bear

centrale ZC25

Les lames du cardinal – Pierre Pevel – Folio

lames.jpgHabituellement un roman de cape et d’épée, je l’aurais même pas regardé.
Pourtant cette sur-couverture présentant un Richelieu armé d’une rapière, dragonet au poing ne m’a pas laissé indifférent.
J’avais aussi entendu dire que Sans-détour préparait un jdr sur ce roman, alors forcément … je suis faible, je suis faible …
Mais cette fois-ci, grand bien m’en prit. 🙂


Richelieu ordonne au capitaine La Fargue de reformer son unité de mousquetaires d’élite, les lames du cardinal, qui fut dissoute suite à un cuisant échec quelques années plus tôt.
Leur mission, simplement retrouver un chevalier espagnol disparut à Paris.
Mais tout n’est pas aussi simple, et  pourquoi le cardinal confierait-il à ses meilleurs éléments une mission aussi simple ?


Un scénario efficace, des dialogues hauts en couleur et des descriptions très poussées, voila l’impression que laisse ce roman.
Le style de l’auteur est vraiment marquant, tout est précis, détaillé, visuel et chaque mot compte.
Les détails historiques sur Paris et la vie de l’époque sont passionnants, à cela se mêle une facette fantastique à la fois discrète et violente sur fond d’agents doubles et de raison d’état.


– Enfin ! s’exclama Ballardieu du ton de celui qui accueille un visiteur trop longtemps espéré.
Il trônait triomphalement au milieu du chaos, assis sur une chaise, un pied appuyé contre une poutre de soutènement pour se balancer. Son pourpoint de velours rouge ouvert sur un torse massif, velu, luisant, il souriait largement, semblait plein d’une joie paillarde en dépit – ou peut-être à cause – d’une lèvre fendue et d’un œil poché. Ballardieu était de ceux qu’une bonne bagarre enchante.

Un horizon de cendres – Jean-Pierre Andrevon – Pocket

j’ai failli le jeter ce bouquin …

Mais ce qui m’énerve plus qu’un type qui raconte sa vie, c’est d’abandonner un bouquin.

Ça commence par raconter la vie d’un mec dont le boulot est d’incinérer les corps dans un funérarium, ses états d’âmes, sa vie familiale, rien de bien croustillant. Si les zombies sont évoqués, ils ont l’air plutôt inoffensifs et servent plus de piñatas ambulantes que de réels bouffeurs de cerveaux.


Et pis ça dégénère. Petit à petit la situation se détériore et l’on retrouve rapidement les réflexes des survivants: trouver des armes, de la nourriture, un abri. Pourtant les interventions des morts-vivants ne sont pas décrites à grand renfort d’hémoglobines et de chair arrachée. Elles sont laissées de coté, ou traitées au second plan, de même que l’action rarement décrite. Seuls les états d’âmes et les sensations du héros dans cette France chaotique décrivent ce qui se passe à l’extérieur.

Le journal intime d’un survivant, c’est bien de cela qu’il s’agit.

« Pourquoi étais-je revenu ici? Pourquoi ? Parce que je n’avais nul autre endroit où aller ? Ou n’obéissais-je au contraire qu’à un obscur tropisme, le même que celui qui poussait les zombies à se trouver un abri, n’importe lequel quand tombait la nuit ? Décidément, entre eux et nous, il n’y avait pas grande différence. »

Slaine l’exilé – Steven Saville – Éditions Éclipse

Ce premier roman sur le héros celte propose de retracer son adolescence dans le village de Murias puis des premiers évènements de sa vie d’adulte. Slaine a un caractère déjà bien trempé mais il n’est pas le combattant hors pair ni le leader qu’il deviendra plus tard. Il passe sa vie à jouer et à faire des blagues (déjà) avec ses amis. Tous attendent avec impatience le jour où, à la fin de la cérémonie de passage à l’age adulte ils seront enrôlés dans les différents corps de métier. Slaine espère intégrer la branche rouge, le groupe des plus grands guerriers de la tribu. Mais pour y arriver, il doit affronter les autres adolescents dans une série d’épreuves, pendant lesquelles va se révéler à lui son spasme de furie. À partir de là, tout va changer pour lui, il ne tardera pas à partir et c’est au cours de ses pérégrinations futures qu’il rencontrera son fameux biographe Ukko.

Humour, Sexe et Violence, voilà comment on pourrait résumer ce roman au vocabulaire riche et imagé.L’auteur restitue fidèlement l’ambiance des bds et présente un Slaine jeune, fier mais manquant d’assurance et que la frénésie va transformer.

La rage qui s’empara de lui était si forte, si impérieuse, que le feu marquant le commencement du spasme de furie l’envahit. Son visage se contorsionna pour devenir un faciès bestial. Il prit deux épées-cranes par le cou et les jeta dans le foyer. Il brisa l’échine de deux autres contre la table qu’il leur avait balancée. Il donna un coup de pied au soldat le plus proche avec une telle force qu’il pulvérisa son pelvis.
_ Salue Cernunos de ma part ! gronda Slaine.

Hawk & Fisher – Simon R. GREEN

Le prince Rupert est le frère cadet d’Harald, roi du Royaume de la Forêt. La princesse Julia, originaire du Royaume des Bas Coteaux est sa promise, et même si elle ne l’aime guère, elle s’apprête à accomplir son devoir et devenir reine. Mais la nuit de la Lune Bleue vient tout chambouler. Au cours de cet épisode sanglant, le royaume est attaqué par des hordes de démons et de nombreux héros meurent dans la sombre forêt en tentant de les arrêter. Harald meurt également. Rupert devient alors le roi, mais les intrigues et les courbettes ne sont pas vraiment sa tasse de thé. Il décide alors de fuir ses responsabilité pour vivre la vie qu’Il a choisie, avec sa bien aimée: la princesse Julia. Tous deux empruntent la Faille, un passage dimensionnel qui les conduit au Nord de leur monde jusqu’à la cité de Haven.

L’histoire pourrait s’arrêter là avec une happy end, mais Haven est une cité cruelle, et cela ne sied guère à Rupert et Julia qui changent de nom et deviennent Hawk et Fisher, capitaines de la garde. Leur méthodes expéditives et leur franc-parler inspirent rapidement un dicton chez les truands: « À Haven, tout peut s’acheter, se voler ou se prendre de force sauf Hawk et Fisher, les deux seuls gardes honnêtes de la ville.

Au cours de plusieurs épisodes, ils se retrouvent confrontés à différentes créatures, du loup-garou au politicien véreux, doivent résoudre des enquêtes complexes mèlant magie et conspiration, assurer la protection de notables etc. Malgré le cadre médiéval, l’ambiance est résolument moderne, un mage coordonne les actions des gardes de la ville en les contactant mentalement pour leur donner les instructions et ils ont à leur disposition des équipements magiques très puissants lorsque la situation l’exige. Les dialogues sont parfois très crus, les combats rapides et violents, Hawk et Fisher ne font pas dans la dentelle. Parfaitement conscients qu’ils ne pourront jamais à eux seuls soigner tous les maux de Haven, ils ont quand même décidé qu’ils auraient leur mot à dire, ce qui va leur attirer de nombreux ennemis. Tant mieux !!

    _ Certaines choses ne changent jamais, dit Hawk. Je vais sans doute devoir dérouiller des gens et crier plus fort que les autres pour qu’on m’obéisse. D’ailleurs, j’ai hâte de commencer.
    _ Et moi donc, sourit Fisher.

Hawk & Fisher, c’est une dizaine de romans commençant dans le royaume de la forêt pour rapidement passer aux enquêtes proprement dites à Haven. Elles sont toujours très bien ficelées et le suspens reste entier jusqu’à la fin. Le dénouement peut parfois être complètement inattendu, mais jamais décevant.

Hawk & Fisher – 9 romans chez Bragelonne ou Milady Darkwood.
Le cycle commence par  « La nuit de la Lune Bleue » et se termine par « Par-delà la Lune Bleue », les sept autres sont des enquêtes se déroulant à Haven.
Le dixième « Down among the dead men« , pas encore traduit, est une enquête s’insérant entre les deux précédents.

2087 / David Bry / Roman / BlackBook Editions

Son nom est Gabriel Seste et il est détective. Il s’occupe principalement des affaires de disparition de proches. Peut-être parce qu’il a perdu son frère jumeau dans des circonstances dont il rêve toutes les nuits.

Gabriel vit à Paris en 2087, la ville, comme la plupart des grandes cités européennes, est isolée du reste du monde suite à une guerre qui a eu des conséquences catastrophiques sur l’environnement mais aussi sur les hommes. La cité est entourée d’un dôme qui empêche l’air mais aussi les hommes irradiés de s’infiltrer dans la ville. La ville est contrôlée par un gouverneur assisté de corporations pour assurer l’ordre.

La dernière enquête dont s’occupe Gabriel va le mener bien plus loin qu’il ne l’avait prévu. Quant au lecteur cette enquête va lui permettre de découvrir un monde noir où chaque frange de la population a son lot de douleurs et de manques et où la technologie sert principalement à survivre dans un monde devenu inhospitalier.

Le Paris de 2087 a beaucoup de liens de parentés avec le seattle d’après 2021, les mutations ont créées des clans et chacun essaie de survivre à sa manière. Les méga-corpos sont omniprésentes et omnipotentes et on peut même y trouver une matrice.

David Bry venant du monde du jeu de rôle cela explique sans doute l’existence à la fin de l’ouvrage d’un glossaire reprenant les principaux termes du roman et donnant un complément d’informations pour le lecteur curieux ou le MJ avide.

« Je tiens à vous assurer à tous, population du secteur C, de ma volonté sans faille de vous débarrasser de la violence et de la corruption qui gangrènent nos immeubles, nos altirues et nos passerelles, déclame-t-il, un air grave sur son visage carré et brun. A cette fin, j’ai expressément demandé à l’Armée de Paris, en charge de notre sécurité, de… »

2087, p.99 Ed BlackBook Editions

DELUGE – Hervas/Pona – une BD aux Editions Soleil

Jason est un « nomade », un être modifié pour être interfacé avec son sous-marin, le Charley Patton. Plus ou moins chercheur de trésors, contrebandier, Il évolue sur une terre post-apocalytipque entièrement recouverte d’eau à cause d’une pluie interminable, le fameux déluge qui a tout englouti. D’autres nations sont nées suite à cette catastrophe et vivent principalement dans des stations sous marines. Bien que les plus chanceuses ont pu trouver un bout de rocher émergé. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que peu d’entre elles apprécient les nomades.

 

Alors qu’il pêche à la surface, Jason [prononcer Ja Zon, ca rime avec mignon] assiste au crash d’un vaisseau spatial. Flairant un butin technologique, il plonge à sa poursuite afin de le piller, espérant prendre de vitesse les éventuelles nations l’ayant détecté.

 

Sauf qu’à l’intérieur se trouve un clone d’infiltration modifié au cyberware et à qui l’intelligence artificielle du vaisseau vient de confier une mission capitale. Retrouver un dépôt militaire (généticien ?) d’avant le déluge. Jason « choisit » sous la contrainte de faire équipe avec le clone, une femme répondant au nom de Normaée.

 

Un monde sous marin, des monstres gigantesques, des nations plus fourbes les unes que les autres, des dépots cachés, ça fleure bon le Polaris. Le dessin est également très agréable et le rythme soutenu. Bref que du bon. Vivement le deuxième et dernier tome.

 

« La Terre n’est plus. Elle est devenue l’eau. Une eau qui a tout recouvert sous d’inlassables trombes de pluies. Sous le DELUGE. »

SIRENE

Suite à la fermeture du site « l’Atlas Polaris » nous avons récupéré cette petite contribution décrivant la société de sauvetage et de recherche de la célèbre Amanda Tapping.

 

Elle est maintenant disponible sur la page des téléchargements.