Filled Under: > bd

DELUGE – Hervas/Pona – une BD aux Editions Soleil

Jason est un « nomade », un être modifié pour être interfacé avec son sous-marin, le Charley Patton. Plus ou moins chercheur de trésors, contrebandier, Il évolue sur une terre post-apocalytipque entièrement recouverte d’eau à cause d’une pluie interminable, le fameux déluge qui a tout englouti. D’autres nations sont nées suite à cette catastrophe et vivent principalement dans des stations sous marines. Bien que les plus chanceuses ont pu trouver un bout de rocher émergé. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que peu d’entre elles apprécient les nomades.

 

Alors qu’il pêche à la surface, Jason [prononcer Ja Zon, ca rime avec mignon] assiste au crash d’un vaisseau spatial. Flairant un butin technologique, il plonge à sa poursuite afin de le piller, espérant prendre de vitesse les éventuelles nations l’ayant détecté.

 

Sauf qu’à l’intérieur se trouve un clone d’infiltration modifié au cyberware et à qui l’intelligence artificielle du vaisseau vient de confier une mission capitale. Retrouver un dépôt militaire (généticien ?) d’avant le déluge. Jason « choisit » sous la contrainte de faire équipe avec le clone, une femme répondant au nom de Normaée.

 

Un monde sous marin, des monstres gigantesques, des nations plus fourbes les unes que les autres, des dépots cachés, ça fleure bon le Polaris. Le dessin est également très agréable et le rythme soutenu. Bref que du bon. Vivement le deuxième et dernier tome.

 

« La Terre n’est plus. Elle est devenue l’eau. Une eau qui a tout recouvert sous d’inlassables trombes de pluies. Sous le DELUGE. »

NASH

  

Nash

par Damour, Pécau, Rueda, Schelle et Rosa , sept volumes parus à ce jour.
New York 2047, Nash Tulsa est un homme de l’ombre bossant pour le compte de grosses sociétés. Alors qu’il s’apprète à capturer une « tête chercheuse » (un maître-chanteur usant de narcotiques pour faire plier sa victime) coincé sur un building, celle-ci est abattue par un sniper qui se retourne ensuite contre Nash.

Le tireur porte une combinaison-écran comme celle qu’utilisait Nash alors qu’il faisait partie des marines engagés contre les rebelles maya dans la jungle du Yucatan.

Il découvre également une carte d’appel vers le réseau « Etoile du matin ».

Les évènements se précipitent alors, Nash découvre qu’un groupe de commandos a enlevé sa fille dans l’hôpital ou elle était hospitalisée depuis sa naissance suite à une maladie congénitale. Son ex-femme, danseuse dans une boite de strip-teases holographiques est la cible d’un tueur à gages. Beaucoup de gens se lancent à la poursuite de Nash, des gangsters mais aussi la police, l’armée et un groupe de fanatiques menés par un enfant : Caïn qui déclare être le frère d’Audrey.
Lors de sa fuite pour sauver sa famille, Nash va apprendre que sa fille procréée artificiellement n’est pas aussi malade qu’elle en a l’air et que beaucoup de gens s’y intéressent.

Cette bd contient beaucoup d’éléments proches de l’univers de Shadowrun : Megacorpos, voyages
sub-orbitaux, VTOL, voitures intelligentes, drones, combinaison de combats, bio-terroristes, stations spatiales, manipulation génétiques, clones … et la liste est encore longue.

« Je sais, je fais un sale boulot, mais j’ai une excuse, je le fais salement … »

– Nash – Volume 1-