Le samourai virtuel

Bon,

Je sais ça fait un peu sec comme début « bon » , mais en même temps j’ai pas l’habitude de souhaiter une bonne journée à n’importe qui, faudra vous habituer…

Apparemment ma bafouille sur Gibson a plu à KrysJerem puisqu’un autre Johnson est revenu me voir pour la suite. Par contre celui-ci a reçu des consignes pour censurer mes écrits en cas d’écarts. (D’ailleurs si vous arrivez à lire ces lignes c’est que mon hacker a bien fait son boulot…)

Cette fois-ci comme promis un petit bijou de la littérature Cyberpunk, je crois que c’est le meilleur bouquin du genre qu’il m’ait été donné de lire.

Nous allons donc nous occuper aujourd’hui du cas du

 

Samouraï Virtuel

de Neal Stephenson

Dès les premières pages on est dans le cœur de l’action. Une action assez particulière puisque nous suivons la course effrénée d’un livreur de pizza, le héros… qui doit livrer sa marchandise avant que le compteur (mis à 30 mns lors de l’appel du client) n’arrive à 00 :00 sous peine d’être viré et d’avoir un contrat sur la tête par la Mafia…

Suit une aventure à 1000 à l’heure parsemée de personnages tels que YT la fille Kourier qui roule à fond sur son skate boosté ou Da5id le hacker inventeur du code du Métavers (la matrice locale).

YT est une môme de 15 ans qui, pour échapper à son quotidien morne bosse comme kourier (le coursier du futur). Pour cela, elle utilise un skate à roues intelligentes et se déplace en s’accrochant à tous les véhicules possibles. Le fait que certains conducteurs n’apprécient pas d’être ‘ponées’ donne lieu à des scènes mémorables.

Da5id lui est un des plus vieux potes du héros et l’un des inventeurs du code du métavers, il est le proprio du soleil noir, la boîte virtuelle la plus branchée où toutes les vedettes du show-bizz et les hackers branchés veulent être vus.

Ces personnages ne seraient rien sans les lieux dans lesquels ils se démènent.
Le lieu de prédilection de Hiro Protagoniste, notre Hacker indépendant livreur de pizza, ainsi que celui de Da5id est le Boulevard, qui est en fait la matrice dans laquelle se déplacent les avatars des personnes connectées.
Celle-ci est une immense boule noire sur laquelle a été créé un Boulevard gigantesque de 65 536 Kms.

Un autre concept des plus intéressants est celui des Banlises. Ces franchises privées dans lesquelles habitent tous les employés modèles à la recherche de calme et de sécurité ont remplacé les états. Pour rentrer il faut montrer patte blanche (avoir le bon code barre lorsque le scanner vous scrute avant l’arrivée aux barrières) sinon gare aux herses SDP (Sérieux Dommage aux Pneus).

Dans ce monde décadent peuplé de chiens robots supersoniques et de boats-people formant un pays flottant Hiro et YT (Pas Whitey YT !) vont devoir se frayer un chemin pour combattre une drogue agissant aussi bien dans la réalité que dans la matrice.

Voila si ça ne tenait qu’à moi je vous mettrais une copie du livre à dispo plutôt que cette bafouille décousue et insipide. En bref si jamais vous avez envie de lire un bouquin papier qui soit plus palpitant qu’une bonne tridéo, mélant action et réflexion sur l’humanité et ses travers FONCEZ !!!!

Bons runs et à la prochaine.
Wh0.

« Quand on vit dans un trou de merde il y a toujours le métavers et dans le métavers Hiro Protagoniste est un prince guerrier. »

– Neal Stephenson – Le Samouraï Virtuel (« Snow Crash ») – J’ai Lu P.82

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.