Over-Reïge

Je suis Over-Réïge, du Totem du Loup

J’ai la peau couleur de neige, les cheveux et les yeux bleus. Mon frère-jumeau, arrivé en second, m’était en tout point identique, à ceci près qu’il n’avait pas les caractéristiques de mon espèce : les Elfes. Lui était humain et, par conséquent, destiné à une courte vie…

Nos parents nous nommèrent selon leurs sentiments du moment : je suis Paup, explosion de joie d’une nouvelle naissance elfe; il est Réïge, douleur et colère d’un destin humain déjà tout tracé. Dès notre 2ème jour, notre père, lui-même elf, se livra au rituel coutumier et pria son Totem, Loup, pour la protection de ses deux fils.

Lorsque le corps humain de Réïge ne réussit plus à soutenir dans ses vaisseaux l’héritage elfe, il commença à dépérir. Devant cette lente mort, je priais nuit et jour mon double. Cette détresse fut le point d’ancrage à l’esprit de mon frère. Pendant que son corps s’éteignait, son esprit s’allumait en moi : il me rejoignait. A prèsent, nous ne pourrions plus jamais être séparés.

Conscient que je le devais, je laissais mon frère prendre le contrôle de mon corps aussi souvent qu’il le souhaitait… Et nous étions heureux.

Voulant laisser une trace de son existence, trop vite interrompue, mon frère créa le « Centre de Réévaluation Karmique ». Grâce à son charisme, il attirait les âmes désemparées et leur donnait un moyen de se sortir du désarroi, en l’adorant, lui. Tout le monde croyait aux bonnes intentions de mon frère et se trompait… Assoiffé de pouvoir et grisé par sa renommée, mon frère profitait de ses adeptes et utilisait les médias pour en avoir toujours plus. Ses adeptes devenaient les victimes de ses ambitions. J’essayais de reprendre le contrôle de mon corps mais il était devenu plus fort que moi. Je me sentais prisonnier de sa personalité.

C’est alors que Loup nous est apparu. Une nuit, il est venu dans notre chambre. Il avait toujours été à nos côtés, nous aidant dans nos choix… Mais là, il ne pouvait pas laisser faire ce qui se passait dans le Centre. Il m’aidait donc à reprendre le contrôle de mon corps, en affaiblissant l’esprit de mon frère ; mais il ne put nous séparer totalement. Réïge restait toujours dans mon corps, comme endormi…

Je jurais fidélité à Loup et abandonnais le Centre, ne voulant plus être mêlé à cette démence. Ce fut le plus grand regret de mon existence. Les adeptes, à l’annonce de la disparition de leur gourou, ne voyaient plus de raison de continuer en ce monde, sans leur guide spirituel. Mon départ fut la cause du plus meurtrier des suicides collectifs : 123456 adeptes se donnèrent la mort, le lendemain même de mon abandon. Une véritable cabale fut organisée contre moi par les familles des victimes.

Mon visage était connu de tous, il me fallait donc fuir pour survivre. Mais pour ne plus être reconnu, il fallait que Loup m’aide. Je modifiais mon apparence. Mes cheveux sont maintenant blonds et je me cache dans les ombres, sous le nom d’Over-Réïge, pour me rappeler de toujours dominer l’esprit de mon frère, prisonnier de mon propre esprit.

Aujourd’hui, lorsque je me regarde dans un miroir, j’aperçois quelquefois le visage mi-elfique de mon frère prendre le dessus sur les contours de mon visage fin. Je fais alors appel à Loup et lui promets fidélité jusqu’à la fin de mes jours…

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.