Slaine l’exilé – Steven Saville – Éditions Éclipse

Ce premier roman sur le héros celte propose de retracer son adolescence dans le village de Murias puis des premiers évènements de sa vie d’adulte. Slaine a un caractère déjà bien trempé mais il n’est pas le combattant hors pair ni le leader qu’il deviendra plus tard. Il passe sa vie à jouer et à faire des blagues (déjà) avec ses amis. Tous attendent avec impatience le jour où, à la fin de la cérémonie de passage à l’age adulte ils seront enrôlés dans les différents corps de métier. Slaine espère intégrer la branche rouge, le groupe des plus grands guerriers de la tribu. Mais pour y arriver, il doit affronter les autres adolescents dans une série d’épreuves, pendant lesquelles va se révéler à lui son spasme de furie. À partir de là, tout va changer pour lui, il ne tardera pas à partir et c’est au cours de ses pérégrinations futures qu’il rencontrera son fameux biographe Ukko.

Humour, Sexe et Violence, voilà comment on pourrait résumer ce roman au vocabulaire riche et imagé.L’auteur restitue fidèlement l’ambiance des bds et présente un Slaine jeune, fier mais manquant d’assurance et que la frénésie va transformer.

La rage qui s’empara de lui était si forte, si impérieuse, que le feu marquant le commencement du spasme de furie l’envahit. Son visage se contorsionna pour devenir un faciès bestial. Il prit deux épées-cranes par le cou et les jeta dans le foyer. Il brisa l’échine de deux autres contre la table qu’il leur avait balancée. Il donna un coup de pied au soldat le plus proche avec une telle force qu’il pulvérisa son pelvis.
_ Salue Cernunos de ma part ! gronda Slaine.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.